Nombre de Terriens le 01//10/19 : 7 734 100 000 Lecteurs & acteurs
COLLAPSOLOGIE
Fin du monde
Vous avez envie de nous faire part d'une expérience personnelle (mission ou vacances géologiques à l'étranger, point de vue sur l'environnement, etc.). Cette rubrique vous attend !

  • Phénomènes terrestres (3 articles)
  • Les ressources naturelles (2 articles)
  • L'amiante
  • Le radon
  • Les déchets radioactifs et leur gestion
  • Nettoyants écolos "maison"
  • Videos et Portails
  • Pour ou contre les éoliennes ?
  • OneGeology-Europe: La première carte géologique européenne en ligneg|
  • Capture et stockage CO2
  • Les Moteurs à Combustion interne à l?Hydrogène
  • Le pétrole en France
  • Sauver la planète et protéger les espèces menacées : une belle hypocrisie
  • Le corium de Fukushima
  • OBJETS ET HISTOIRE
  • Les climatoseptiques contre-attaquent
  • Dix lieux spectaculaires en Amérique du Sud
  • Les cinq trous les plus fascinants du monde
  • Les pires inondations de l’histoire du monde
  •  Le corium de Fukushima
    Corium : c?est le mot tabou de Tepco. Pourquoi l?entreprise responsable de la plus grande catastrophe nucléaire au monde n?en parle jamais ? Tout simplement parce que c?est la matière la plus dangereuse jamais créée par l?homme, une sorte de magma incontrôlable et ingérable, aux conséquences incommensurables. Étant donné que beaucoup d?informations contradictoires circulent sur cette matière rare et mal connue, cet article va essayer de faire le point des connaissances actuelles.

    On ne communique pas beaucoup sur le sujet dans le milieu du nucléaire, sauf entre experts. En effet, c?est la bête noire du monde de l?atome, car cette matière n?existe qu?en cas d?accident grave. Three Mile Island en 1979, Tchernobyl en 1986 et Fukushima en 2011 ont produit chacun leur corium. Si l?on connaît aujourd?hui les coriums des deux premiers accidents cités, on ne sait pas grand-chose de celui de Fukushima, car il faudra attendre des années avant que celui-ci ne se refroidisse et que l?on puisse l?approcher. Pour autant, on peut essayer d?évaluer sa nature, son action et ses conséquences.

    Source: fukushima.over-blog.fr - Auteur: Pierre Fetet

    Cliquez ici pour lire la première partie de l'article sur le blog de Pierre Fetet

    Cliquez ici pour lire la seconde partie de l'article sur le blog de Pierre Fetet

    Photo: Corium de Tchernobyl extraite du site fukushima.over-blog.fr

     Tiré à part 

    Le "Journal Communautaire Interactif ©" est une création @picom  - e-mail : journal@j-c-i.com
    Informations légales
    Propositions
    d'articles ou d'anecdotes
       Géosciences
       Environnement
     
    Propositions de photos,
    schémas ou dessins
       Réception iconogaphie
     
    Boîte à lettres
    vos questions & nos réponses
       Courrier des lecteurs
     
    Nos coordonnées